Search for content, post, videos

Souad Gojif : une créatrice d’art et de rêves

Huile de nigelle ou de jojoba, ghassoul ou eau de rose, les bienfaits de tous ces produits n’ont aucun secret pour Souad ! C’est lors de ses nombreux voyages dans son pays de cœur, le Maroc, que l’entrepreneuse a découvert le capital artisanal de ce pays. Revenir en France avec des sacs remplis de produits authentiques qu’elle refilait aux copines était à la fois naturel et une manière d’aider à mieux vivre les femmes des coopératives marocaines d’où venaient ces produits.

 

C’est donc la découverte de la richesse de ce pays qui a incité la jeune entrepreneuse à lancer ses propres recettes de beauté. Répertoriées sur son blog souandyou.fr, ces potions magiques ne sont pas seulement des routines de soin, mais surtout une façon d’affirmer sa féminité. Une féminité qui promeut l’usage des produits bios issus d’un pays aux rituels de beauté ancestraux. Une féminité bienveillante et solidaire qui aide des femmes travaillant dans des coopératives marocaines à scolariser leurs enfants. Une féminité du bien-être pour aider toutes les femmes, dans leur pluralité, à mettre en valeur leur beauté.

Mais son goût pour l’expérimentation qui ne s’arrête pas là.

Au-delà de cette initiative entrepreneuriale, Souad Gojif cultive aussi une passion pour la peinture. Derrière les créations artistiques qu’elle a réalisées lorsqu’elle souffrait de troubles alimentaires, la jeune femme a d’abord souhaité transporter son public dans un monde ensoleillé et enjoué. Ses maux faisaient image et faisaient ressentir et ressortir la profondeur et le spleen d’une femme qui pansait ses plaies.

Humaniste sur le fond et féministe dans le cœur, Souad souhaite surtout grâce à ces initiatives redonner confiance à toutes les femmes.

Cette démarche universelle les aide à se sentir mieux dans leur corps et leur esprit. Rencontre avec cette personnalité touche-à-tout et surtout touchante.

 

Crédit photo : Souad Gojif

 

Hello Souad, peux-tu nous parler de ton parcours ?

 

Je suis une littéraire avant tout ! J’ai commencé par étudier la philosophie par amour des essais philosophiques. J’ai ensuite continué avec des études en communication et publicité (avec un double cursus en sciences de l’éducation par curiosité). J’ai vécu sur le plan professionnel de merveilleuses aventures en agences de communication et dans des start-ups, où j'aidais à communiquer sur les innovations et à lever des fonds. Ce furent de belles expériences entrepreneuriales et humaines, car aider et voir un entrepreneur réaliser son rêve, c’est quand même quelque chose. En 2004, j’ai décidé d’aller vivre au Maroc, à Casablanca, où j’ai ouvert mon propre bureau de presse qui est toujours actif aujourd’hui.

 

Tu organises des sessions entre femmes où vous discutez bons plans make-up, bien-être et entrepreneuriat au féminin. Peux-tu nous expliquer tout cela ?

 

Sou and You, c’est une aventure de blogging arrivée un peu malgré moi. J’ai commencé par réunir des filles une fois par mois pour parler de beauté naturelle. Il s’agissait au départ de tea-times durant lesquels on se retrouvait pour parler du sujet plutôt léger qu'est la beauté. Mais au fur et à mesure, ces rendez-vous ont évolué pour devenir des rencontres qui nous permettent de parler de nos problèmes en tant que femmes actives, de la difficulté à prendre soin de soi et à retrouver notre féminité. J’ai ensuite décidé de créer le blog pour partager les recettes beauté qu’on me demandait à chaque rendez-vous. Puis cela a pris plus d’ampleur : j’ai été remarquée par des marques qui aujourd’hui m’envoient des produits cosmétiques en adéquation avec la philosophie du blog, pour que je les teste et que j'en parle aux filles. Je peux ainsi découvrir des pépites et les partager !

 

Crédit photo : Souad Gojif

 

Les filles sont à l’aise et partagent très rapidement leurs secrets lors de ces rendez-vous. Pour les questions plus pointues, j’invite souvent une journaliste spécialisée en beauté ou une naturopathe pour m’aider à répondre au mieux aux questions spécifiques. Pour des échanges de qualité, les groupes sont limités à une quinzaine de filles. Lors de ces Beautea-time, les filles ont aussi la possibilité d’acheter les produits cosmétiques naturels marocains que j’importe des coopératives.

 

Comment as-tu eu l’idée de te lancer dans cette activité ?

 

J'ai découvert les coopératives familiales au Maroc au début des années 2000. Ce sont des familles dans lesquelles les femmes fabriquent à la main de l’huile d’argan, des poudres de gommage etc. Soutenir ces femmes qui détiennent un savoir noble et important en étant leur intermédiaire m'a paru normal. Les coopératives étant pour la plupart dans les milieux ruraux, ce fut difficile d’y accéder mais la route en valait la peine. Aujourd’hui, je travaille avec la plupart de ces femmes. On a créé une petite économie circulaire, et 15 ans plus tard l’argent que gagnent ces femmes leur a permis de scolariser leurs enfants, ce qui était leur unique objectif. Aujourd’hui, lorsque je leur rends visite, certaines sont fières de me dire que leur fille ou leur garçon a obtenu le bac !

Je crois que cette aventure m’enrichit davantage qu’elle les enrichit, finalement ! Je suis tellement heureuse d’avoir contribué à mon petit niveau à ce bonheur. Je n’ai fait que le relais mais elles en avaient besoin, et à l'inverse j’avais besoin d’elles pour avoir des produits de qualité !

 

Tu as également souffert de troubles alimentaires, peux-tu nous dire quelques mots sur les tableaux que tu as peints à partir de mélanges d’épices ?

 

Lorsque je souffrais de troubles alimentaires et que je me sentais épuisée et essoufflée, la peinture m’a aidée à me redonner de la force, de la vitalité. C'était une forme de philosophie et de créativité.

La particularité de mes tableaux résidait dans le fait que je peignais avec différentes épices venues du Maroc. Je les disposais sur des toiles en coton afin que cela donne un beau mariage. Leurs odeurs ne laissaient pas le public indifférent et s’imposaient pour l'inviter dans un imaginaire olfactif et sensoriel aux mille et une couleurs.

 

Crédit photo : Souad Gojif

 

Ces différentes aventures touchantes et inspirantes, c’est un peu un hommage à la richesse de ce pays ?

 

Je suis très attachée à mon pays d’origine (la preuve, j’ai même fait l’expérience d'y vivre quelques années). Lorsque j'y travaillais, je me rendais très souvent à Paris avec beaucoup de produits de beauté dans mes bagages. J’avais découvert les vertus de ces derniers dans les hammams populaires, grâce aux anciennes générations et à mes grands-mères qui me racontaient leurs secrets de beauté et toutes leurs astuces d’utilisation. À chaque voyage, je faisais de nouvelles découvertes et j'apprenais de nouvelles recettes. C’est à partir de là que m’est venue l’idée d’importer ces produits naturels et parfois bio pour les vendre d’abord à mes proches, puis, par le bouche-à-oreille, à un plus grand panel. J’ai ainsi commencé à constituer une clientèle assez importante. Je veux avant tout garder une image artisanale car ces soins ne sont pas produits à grande échelle. Il est important pour moi que ce projet conserve une taille humaine, de rencontrer les femmes qui fabriquent ces produits. Cela véhicule une image authentique et j’ai la traçabilité de tous les produits que j’utilise et que je propose à mes clientes.

 

Crédit photo : Souad Gojif

 

Quels messages souhaites-tu faire passer grâce à ces initiatives ?

 

Il y a plusieurs messages. Le premier et le plus important, c'est que nous vivons dans une société violente où tout doit être parfait, dans laquelle les femmes doivent être parfaites dans leurs différents rôles. La pression est telle que beaucoup d’entre elles traversent des périodes de doutes, de remise en cause, de déprime, ou pire de dépression. Prendre soin de soi, c’est se donner du temps de repos, faire une pause pour s’occuper de soi et se réapproprier son estime. Se poser au calme, écouter son corps et son esprit est une forme de thérapie. Se trouver ou se retrouver belle et bien dans sa peau n’est pas une chose facile, mais avec de bonnes habitudes, on y arrive !

 

Pour vous tenir informé·e·s des prochains rendez-vous Beauté de Souad, abonnez-vous à sa page Facebook

Pour toutes les recettes et bons plans, voici son blog

Pour découvrir les tableaux de Souad, allez sur son site dédié.

Diffuse la bonne parole