Search for content, post, videos

Ma conversion à l’islam en 3 points

Lever de soleil - Lallab femmes musulmanes
Je me suis toujours posé beaucoup trop de questions… El hamdoulillah (louange à Dieu).
Plus jeune, je pouvais passer des nuits entières à scruter le plafond de la pièce en y cherchant des réponses… qui ne venaient jamais. Et puis il y a eu ce 30 janvier 2014, qui restera gravé dans ma mémoire. Dans une petite mosquée du centre-ville d’Orléans, entourée par deux amies, j’ai prononcé la shahada (attestation de foi). Ce fut un moment intense, qui annonçait le début de ma nouvelle vie…

 

La quête de sens

 

À la grande surprise de beaucoup, j’en suis sûre, c’est par le questionnement « scientifique » que j’ai fini par être convaincue de l’authenticité du Coran. Je pourrais citer beaucoup de livres lus mais je n’en citerais que deux, qui ont fortement contribué à ma croyance en un univers créé, et non arrivé là par hasard.

Le visage de Dieu d’Igor et Grichka Bogdanov, très instructif, et La Bible, le Coran et la Science de Maurice Bucaille, qui m’a réellement bouleversée. Ces livres peuvent être critiqués. Ils ne sont pas à proprement parler des productions scientifiques, puisque vulgarisés pour le grand public. Cependant, c’est sur la réflexion menée suite à ces lectures que je veux mettre l’accent.

Il est difficile aujourd’hui de parler de Dieu sans être perçue comme naïve par certain.e.s. Pour ma part, je trouve que les signifiés associés au mot « Dieu » sont très réducteurs. Les nombreuses représentations ont amené l’esprit humain à imaginer Dieu comme étant un Homme, de sexe masculin, posé dans les nuages, occupé à nous regarder.

Pour ma part, je ne saurais expliquer la manière dont je conçois ce qu’est Dieu, mais je sais que les éléments scientifiques dont j’ai eu connaissance concernant la naissance de l’univers me rappellent fortement Son Omniscience décrite dans le Livre Saint.

Je pourrais écrire des pages entières sur les nombreux éléments que j’ai pu associer à l’existence de Dieu… Des premières lumières du Big Bang qui, imperceptibles, redescendent encore aujourd’hui sur Terre, à l’infime probabilité de l’existence de notre monde, tant il ne tient qu’à des constantes incroyablement précises et dépendantes les unes des autres. Mais je préfère conseiller à tou.te.s les curieux.ses de lire ces ouvrages incroyables.

 

La « renais-sens »

 

Je pense avoir toujours cru en Dieu en mon for intérieur. Et c’est grâce à l’islam que cette relation avec Lui a pu grandir. La prière est ce fil rouge qui guide mes journées. Elle est ce lien qui me permet de prendre du recul face aux problèmes insignifiants du quotidien. Mon front posé sur le sol, c’est comme si tous les soucis vécus comme des fatalités s’envolaient hors de mon cœur.

Elle est ce moment privilégié entretenu avec Le Créateur, qui me rappelle Sa Grandeur et donc l’immensité du monde qu’Il dirige. Le cerveau humain ne peut tenter d’imaginer l’infini sans avoir le sentiment de perdre pied. Il bloque et n’arrive pas à aller au-delà d’un certain point. Parmi ce vaste monde, que représentent nos vies ? Nos objectifs ? Nos soucis ?

L’islam m’a appris à relativiser, à garder espoir et confiance en l’avenir ; à garder à l’esprit que malgré tous les malheurs qui peuvent s’abattre sur toi, il y aura toujours plus nécessiteux. Le retour vers Dieu m’a également permis d’être reconnaissante, d’avoir de la gratitude pour ce qu’Il me donne chaque jour. Les secondes vécues, les repas mangés, les personnes rencontrées, les opportunités données…

L’islam a fait taire mes angoisses car il a donné un sens à ma vie, un but ultime, celui d’être meilleure chaque jour pour pouvoir prétendre à un bel au-delà. De nature impulsive, cette prise de conscience sur la courte durée de nos vies m’a ouvert les yeux sur l’importance du pardon, de la douceur dans nos relations… Le jour où ma maman m’a dit : « C’est vrai que ça t’aide, je te sens plus apaisée », ce fut ma première victoire.

 

 

Au-delà de la foi

Pourquoi tu ne te contentes pas de croire en Dieu ? Tu es assez intelligente pour savoir si ce que tu fais est bien ou mal !

Oui, en effet, nous savons tou.te.s, en gros, ce qui est bien ou mal. Mais l’islam est cette lumière sans laquelle je ne peux pas vivre. Tel un manuel de vie, les préceptes islamiques me montrent comment ne pas être bancale. Un jour, un homme très sage m’a dit : « Si on suit toutes les prescriptions de Dieu, la vie n’en sera que plus facile, car chaque règle facilite les autres ». Il avait raison.

Au-delà de ma foi, l’islam m’encourage à rester pondérée dans mes propos et mes actes. Ma volonté de plaire à Dieu me pousse à être meilleure chaque jour. La générosité, le pardon, la gratitude, la bonté, le sourire, la douceur, le respect, sont autant de valeurs qualifiant le message du Coran. Bien souvent, je pense que les interdits et obligations sont mis en avant, au détriment des valeurs qui se trouvent derrière. Or comme le dit un hadith célèbre (une parole rapportée du Prophète), « les actes ne valent que par leurs intentions ».

Tout ceci reste très personnel et je pense que chacun appréhende la spiritualité, le bonheur et la vie de manière différente. Pour ma part, l’islam a répondu à mes interrogations. Je n’ai trouvé aucune contradiction scientifique dans le Coran, bien au contraire. L’islam m’aide à atteindre le juste milieu, m’apportant tout ce dont j’ai besoin pour m’épanouir et je souhaite à chaque personne de trouver sa propre lumière.

Salam.

Diffuse la bonne parole