Search for content, post, videos

Lallab porte plainte contre les propos diffamatoires de Mme Céline Pina qui visent à nous réduire au silence

Lallab a décidé de réagir face aux campagnes diffamatoires extrêmement violentes dont elle est régulièrement la cible. Nos voix contribuent à une expression pluraliste des opinions qui est nécessaire pour qu’un débat constructif puisse exister en France et nous n’entendons pas être réduites au silence.

 
Dans le contexte d’une important campagne de désinformation et de cyber-harcèlement menée contre nous, notre association Lallab s’est retrouvée violemment attaquée dans un article écrit par Céline Pina, intitulé « l’Etat doit dénoncer clairement l’association Lallab, laboratoire de l’Islamisme« ​ et publié sur le site internet du premier quotidien français, Lefigaro.fr le 23 août 2017.

Lallab a donc décidé d’agir en diffamation suite à la publication de cet article.
Les propos qui y sont tenus sont particulièrement graves car ils présentent notre association comme un ennemi intérieur de la République, diffusant des idées « obscurantistes » et « mortifères ». La thèse défendue par l’auteur est que le but de Lallab serait « de permettre les premiers pas vers la radicalisation » avec pour seule « ambition de détruire ce que nous sommes [la République] et ce qui nous fonde en tant que Nation ».

Notre plainte en diffamation vise donc à rétablir la vérité sur les actions de Lallab qui ont pour mission de​​ produire​ un environnement, des ressources et des outils au service de la réappropriation de la parole des femmes et notamment de favoriser la liberté de chaque femme musulmane à définir son identité et son parcours de vie.
Rappelons-le : Lallab est une association loi 1901, féministe, antiraciste, areligieuse, qui compte 200 membres d’une grande pluralité et dont la vision est de permettre à chaque femme de vivre dans une société où elle puisse être ce qu’elle souhaite sans crainte d’être jugée, discriminée ou violentée du fait de son genre, de son appartenance religieuse, de son origines ou de son orientation sexuelle.

Chez Lallab, nous savons bien qu’essayer de prendre la parole publiquement pour parler de nos vécus, en tant que femmes musulmanes et avec nos allié·e·s, c’est se voir réduites au silence et/ou diaboliser de façon extrêmement violente et souvent très malhonnête, afin de nous empêcher de déployer nos arguments en nous disqualifiant d’entrée de jeu. Il est important de noter qu’en un an et demi d’existence, nous avons déjà subi 3 campagnes de cyberharcèlement, et de nombreuses violences qui ont évidemment eu des conséquences importantes sur notre travail et la santé de nos membres.

Retrouvez notre article « Lallab démèle le vrai du faux à son sujet » pour quelques précisions sur nous.
 

 
Soutenez notre campagne de dons Lallab : bit.ly/JeSoutiensLallab
 
 
 
 
Les membres du bureau et les cofondatrices de Lallab

Diffuse la bonne parole