Search for content, post, videos

Pourquoi faut-il soutenir le prochain film de Samia Chala ?

Depuis des années, Samia Chala raconte les histoires de ceux et celles qu’on écoute trop peu. Réalisatrice aguerrie, elle donne à voir la France dans sa complexité et ses contradictions. Immigration, rapports post-coloniaux, discriminations racistes et sexistes... Rien n’échappe à sa caméra. Aujourd’hui, Samia Chala s’attèle à un sujet aussi passionnant que malmené. Et pour cela, elle a besoin d’être soutenue.

 
En cours de réalisation, Ôtez ce voile qu’on ne saurait voir a pour objectif de mettre en lumière “trente années d’hystérie autour du foulard”. Fort de témoignages poignants et d’archives médiatiques, le film retrace l’histoire de ce voile que la France aime détester.
Le projet de film de Samia Chala part d’une question que nous sommes nombreuses à nous poser chez Lallab : comment expliquer l’invisibilité des femmes portant le foulard au cœur des débats qui les concernent ?
 

 
Foulard, burqa, burkini, oppression des “musulmanes des quartiers”... Les années passent et les discussions stériles au sujet des femmes musulmanes s’accumulent. Et parmi elles, toujours la même absence. Une absence béante, néfaste et blessante. Une absence injustifiée et injustifiable. Celle de la voix des premières concernées. Samia Chala a donc relevé le défi faire entendre des musulmanes de France, aux histoires uniques et aux points de vue divers, afin d’en finir avec ce muselage médiatique dont les concerné.e.s payent déjà les conséquences.
En 30 ans, qu’est-ce qui a changé ? Les débats politiques et médiatiques autour du foulard ont-ils évolué ? La situation des musulmanes voilées s'est-elle dégradée ? Autant de questions auxquelles ce film tente de répondre de la meilleure façon qui soit : en interrogeant celles qui en savent quelque chose. La réalisatrice est catégorique, les interviewées “ne seront ni en situation d'accusées, ni en posture de victimes. Je m'intéresserai à elles avec leur liberté de parole, leurs choix, leurs convictions.
 

 
Ce projet est une nécessité, à nous d’en faire une réalité. Samia Chala le dit sans ambages “ce film, la télévision française n’en veut pas”. Mais vous, vous en voulez n’est-ce pas ? Pour mettre au monde cette pépite féministe et démocratique, Samia Chala a besoin de fonds. Et il ne reste que deux jours pour participer au crowdfunding qu’elle a lancé. Alors à vous de jouer et ça se passe ICI.

Diffuse la bonne parole