Search for content, post, videos

HealthyRamadan : Comment vivre un Ramadan sain et utile ?

« Avec amour tu es là, l’invité d’espoir, en toi il y a le don et le gain… Welcome Ramadan »

 
Le coucher du soleil et c’est l’euphorie dans la cuisine. C’est l’heure du festin, enfin, c’est l’heure de l’iftar. C’est le repas qu’on a préparé toute la journée et pour cause, de nombreux plats sont sur la table : chorba, brick, salade, tajine, tchektchouka, sauces, viandes. Le ventre plein, je respire difficilement, je ne vais surement pas tenir pendant les prières ce soir. Une tonne de vaisselle à faire et surtout la moitié des restes à conserver, je trouve difficilement la place dans le frigo, alors j’empile. Le frigo est déjà deux fois plus rempli que d’habitude. Tous les soirs, l’excès et le gaspillage sont au rendez-vous. Ces différentes scènes te sont certainement familières, non? Personnellement, c’est de cette manière que je vivais le Ramadan.

Depuis 2 ans, j’ai complètement changé ma manière de consommer durant ce mois. Si ça t’intéresse de savoir comment je m’alimente durant ce mois de Ramadan, je t’invite à lire mes articles #healthyramadan.

 

Le déclic ? Un besoin de spiritualité

 

Mes préoccupations tournaient autour de la nourriture : qu’est-ce que je vais manger ce soir ? Ai-je besoin de faire des courses ? Est-ce les quantités sont suffisantes ? Mon budget doublait pendant Ramadan. Les jours s’enchainaient sans que je ne ressente l’esprit de Ramadan. Celui du recueillement et de la méditation.

Le déclic est arrivé un soir de Ramadan, je m’étais rendue aux prières nocturnes (tarawih). J’avais tellement mangé que j’étais incapable de me tenir debout et de me concentrer dans ma prière. J’ai eu le sentiment de « jeûner » pour rien. J’ai réalisé à quel point ma manière de m’alimenter m’empêchait de vivre pleinement ma spiritualité durant ce mois. Ce soir-là, je suis rentrée avec une profonde tristesse, mais surtout avec la volonté de changer !

Mes priorités durant la journée n’étaient plus de savoir combien de plats j’allais cuisiner pour l’iftar, mais plutôt de lire et comprendre les versets que l’imam réciterait ce soir-là. J’étais impatiente, le tarawih était devenu mon rendez-vous à moi. Celui qui me faisait sentir que je vivais un mois pas comme les autres. La question de la nourriture était devenue complètement secondaire. Je suis enfin sortie de ma cuisine pour vivre pleinement ce mois béni. J’avais compris son sens profond : priver son corps pour nourrir son âme.
 

Rupture du jeûne : prendre mon temps

Crédit : Fatima de monretourauxsources.fr
 
C’est devenu ma devise. Je ne me précipite plus à table pour manger 5 plats différents en moins de 10 minutes. Je prépare et je mange ce dont j’ai besoin. Pas d’excès. Prendre mon temps me permet d’évaluer ma faim et de manger en fonction d’elle. J’écoute mon corps et je ne le brusque pas, sous peine de gâcher les bienfaits du jeûne. Je savoure l’iftar avec quelques dattes, tout en manifestant ma gratitude envers Dieu. Cela peut prendre 2, 5 ou même 10 minutes. Je m’isole et de la même manière, je prends le temps de prier consciemment. J’éteins mon portable et tous les autres écrans, c’est le moment de couper et de faire une pause avec le virtuel.

Arrivée aux prières nocturnes, plus de sensation de lourdeur et de fatigue : je suis prête.

La mosquée est noire de monde, l’effervescence commence, la prière débute dans quelques minutes. Des sourires, des regards complices, on attend. La voix profonde et touchante du muezzin qui fait l’appel à la prière, je me presse de m’aligner, on se serre pour former des lignes parfaitement droites et parallèles. Un silence religieux s’installe et la voix envoûtante et intime de l’imam me surprend, me réveille, me touche pour ensuite me bercer et m’apaiser. La chair de poule, mes yeux s’humidifient, mon cœur est en vie.

Bon Ramadan à toutes et à tous !

 

Article écrit par Fatima du site monretourauxsources.fr. Etudiante en Naturopathie, passionnée par la nutrition, elle prône un retour vers une consommation consciente et responsable, notamment à travers une alimentation saine et gourmande !

 

Photo de couverture : Crédit Fatima de monretourauxsources.fr

Diffuse la bonne parole